Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 21:00

5303198713_18570e06e6.jpgAu départ, rien ne fut simple...

Au départ, il fallut apprivoiser main droite ou gauche... En fait, main droite  contrainte et forcée de se mettre en activité... même si main gauche aurait préféré prendre sa place... Mais, on en avait décidé autrement !!

Main droite commença donc son apprentissage par quelques bâtons, puis des boucles ou plutôt les cursives... effectuant des lignes et encore des lignes à lui faire regretter d'avoir été choisie.

Son calvaire continua et elle tenta même l'auto-mutilation un soir, en restant accrochée, durant quelques secondes, à la fiche d'une prise électrique reliée à du 220... Mais non, cela fut inutile. Malgré une peau brûlée, détruite, une diminution de la mobilité de son pouce, elle continua son apprentissage, avec à présent cette marque...

 

Petit à petit, elle choisit un style, une couleur pour déposer des mots sur un bout de papier, dans un carnet.

Rien ne fut naturel de suite...

Et un jour, tout changea et devint beaucoup plus simple.

Grâce à cette main droite, il devint aisé de déposer, silencieusement, mes joies, mes peines, mes envies, mon humeur...

Petit à petit, cela est devenu vital voire une drogue...

J'ai pris conscience, pourquoi, dès notre enfance, on nous donnait des crayons pour dessiner, puis écrire...

Des mots couchés sur une feuille de papier peuvent être plus libérateurs, peuvent transmettre plus d'émotions, peuvent délivrer un message plus simple, plus clair... que des mots dits, prononcés, entendus.

 

J'ai pourtant toujours adoré parler, et il est même rare que je reste silencieuse plus de 5 minutes...

Mais, dès fois, je préfère utiliser des mots "silencieux" pour exprimer les choses, pour alléger mes maux, mes peines, pour partager mes joies, mes découvertes.

 

Ecrire est devenu ma façon de vider mon esprit en arrivant à mettre des mots sur ces petites choses qui peuvent me tracasser...

J'adore "manipuler" les mots, réfléchir à la meilleure façon de les articuler pour y laisser un message le plus proche de mes impressions.

 

Mes écrits me permettent de me libérer, mes écrits reflètent mes pensées du moment...

A travers mes écrits, je laisse les mots s'échapper et je m'autorise à livrer mes sentiments, à déposer à terre cette carapace que j'ai revêtue afin de me protéger...

Si un jour, je ne pouvais plus écrire, il me manquerait quelque chose, je n'existerais plus totalement...

 

Voici donc ma participation au défi mot de janvier d'Angélita.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

livvy 12/01/2011 09:33


Belle conclusion !


Bubulle 16/01/2011 15:26



merci.



Ze Cherry 11/01/2011 22:08


J'adore ton texte! ce que tu décris est très proche de mon sentiment pr l'écriture! d'autant que je suis gauchère et que j'ai galéré pour apprendre à faire mes lettres dans le bon sens! Puis ce
sentiment d'existence par l'ecriture... c'était mon bloggo ergo sum :)


Bubulle 12/01/2011 00:22



Merci.


Ah, les lettres dans le bon sens... J'ai eu le même problème en tant que gauchère contrariée... et du coup, j'écris aussi bien de la gauche vers la droite, que de la droite vers la gauche !!



Sophie 11/01/2011 22:03


Je crois que c'est toi qui mériterait d'être mise en avant pour ton texte sur le mot ECRIRE. J'adore.


Bubulle 12/01/2011 00:21



Merci c'est gentil.


Pour avoir lu les autres textes, je trouve qu'ils sont tous splendides.



Angélita 11/01/2011 05:47


Comme je te comprends
L'oral oui pour les bavardes
Mais les écrits permettent comme tu le dis de poser des mots sur ce que l'on ressent mais là il suffit de le vouloir


Bubulle 11/01/2011 20:41



et oui... dire les choses par écrit ou de façon orale n'est pas simple et il faut le vouloir, comme tu le dis si bien.



Parfois Je Me Présente...

  • : my miscellaneous
  • my miscellaneous
  • : Ma bulle d'oxygène dans ce monde...
  • Contact

Allo, y a quelqu'un ??


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton


Archives

Parfois Je Vais Par Là-Bas...