Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 20:02
Aurais-je encore la force longtemps d'avancer ?
Combien de temps vais-je pouvoir me lever chaque matin ?

Cet après-midi, j'ai voulu prendre un nouveau rendez-vous avec la médecine du travail, puisque je sombre de plus en plus, j'ai eu le droit à une réponse affolante...
"Impossible Madame, vous avez vu le médecin le 20 novembre !"

Je suis restée un peu bête... Il faut donc un certain temps avant de pouvoir revoir le médecin...

Je vais donc souffrir en silence...
Rien ne s'arrange dans ma crèmerie. Il faut que j'arrive à prendre du recul, mais j'ai beaucoup de mal...
Je suis quelqu'un d'entier...
Je sais qu'il faut que je me protège, que je pense à ma santé...
Je n'y arrive pas...
Certaine nuit, je dors assez bien.
D'autre nuit, c'est l'horreur.
Certain jour, je vais arriver à manger.
D'autre, rien ne passe.
Mon poids m'inquiète.
Mon reflet dans la glace m'inquiète.
Je n'ai qu'une envie, ne plus souffrir, ne plus avoir mal, que l'on m'enlève ce poids qui est là, qui me bloque...
Je ne comprends pas ce qui m'arrive...
Je ne comprends pas pourquoi j'en suis arrivée là...
Je n'arrive pas à prendre la décision de tout stopper...
Je n'arrive pas à me dire que je dois m'arrêter...
Je ne sais pas comment je tiens et pourquoi je tiens...
J'ai l'impression d'être une machine...
Cette souffrance est insupportable...
Je n'ai jamais autant souffert, ou alors je ne m'en souviens plus...
J'espère vraiment m'en sortir et ne plus connaître cela...
Je veux vivre libre et sans ce poids...
J'ai mal...
Comment ai-je pu en arriver là ?
Comment peut-on laisser autant de souffrance entrer en soi ?
Comment la faire sortir ?

Je veux m'en sortir.
Je veux aller mieux.
Je veux retrouver mon équilibre...
J'aime toujours autant mon travail... Mais il y a un truc qui cloche...

Ce week-end, je vois ma famille. Il va falloir que je donne le change, car ils ne comprennent pas et ils me hurlent dessus m'indiquant que c'est stupide de se mettre dans de tels états.
Oui, c'est stupide... Le hic, je ne contrôle rien !!!

J'ai mal...
J'ai mal...
Repost 0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 18:49

En ce moment, je sombre de plus en plus...

Faites vos jeux, rien ne va plus !!

Je le dis haut et fort, mais j'ai l'impression de ne pas être entendue, l'impression que personne ne me prend au sérieux...

Pour l'instant, j'arrive encore à avancer... mais jusqu'à quand ?

 

Vendredi, j'ai été convoquée par grandchef... et évidemment, je n'ai pu rien dire... je suis totalement bloquée face à cet grandchef... Il y a trop de choses à dire... trop de souffrance...

J'ai commencé à lui dire que j'allais mal, que je souffrais, que je n'en pouvais plus...

Il a commencé à expliquer tout ceci avec une ambiance bizarre, une perte de 100 gremlins...

Bref, j'ai eu l'impression de passer dans la quatrième dimension...

 

Le soir, je voyais mon médecin, je lui tenais le même discours, je vais mal, je vais mal... et rien !!

Que faut-il que je fasse ?

Même ma psy ne semble pas réellement inquiète...

Pleurer dès que je parle de ma crèmerie...

Pleurer dès que je parle du grandchef...

Pleurer dès que je songe que demain je dois y retourner...

Moi je ne trouve pas cela normal !!

Moi je trouve cela inquiétant...

Je veux juste de l'aide !!

Je veux que l'on m'aide à trouver pourquoi je souffre autant... pourquoi j'en suis arrivée à ce stade... pourquoi je n'arrive plus à prendre du recul et tout me touche autant...

 

Demain je vais aller à travailler... je vais devoir voir le grandchef... je vais devoir essuyer mes larmes du matin...

Je n'en peux plus...

Repost 0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 17:33

Il y a un peu plus de 3 ans, beaucoup de choses changeaient...

Il y a un peu plus de 3 ans, je faisais des démarches, qui logiquement, auraient dû me simplifier la vie...

Il y a un peu plus de 3 ans, je tentais de sortir la tête de l'eau et accepter l'inacceptable...

 

Trois ans après, au niveau médical, l'équilibre est quasi trouvé et j'ai accepté ma maladie... et cela fera bientôt un an que je ne demande pas que l'on me change mon traitement...

Trois ans après, je vis un enfer dans ma crémerie...

Trois ans après, je dois supporter brimades et remarques de grandchef et petitchef... et depuis peu, de cette vipère...

Trois ans après, je commence à baisser les bras et à me sentir au bout du chemin...

Trois ans après, j'ai envie juste de vivre comme tout le monde et que l'on cesse de me rappeler que oui je suis malade et que oui, j'ai un statut particulier... ce statut, je leur donne s'il le souhaite... Je ne l'ai jamais voulu...

 

Lundi, j'ai décidé de pousser la porte d'un bureau pour expliquer la souffrance que je supporte chaque jour au travail...

Par exemple, vendredi, grandchef m'a demandé pourquoi j'osais parler à une adulte de la crémerie... à 13h, la vipère m'indiquait, comme jeudi, comme mardi et comme lundi, qu'elle me voyait beaucoup en ce moment le midi... à 15h, petitchef m'expliquait que j'allais devoir me blinder un peu plus...

Cela peut vous sembler anodin, mais imaginez-vous cela se reproduire chaque semaine et depuis bientôt deux ans...

 

Je ne suis pas la seule ainsi à souffrir... je ne suis pas la seule à pleurer... je ne suis pas la seule à avoir la boule au ventre pour aller travailler...

Certaines ont décidé de ne plus venir et sont donc en arrêt...

D'autres ont décidé de ne même pas venir remplacer les personnes en arrêt...

Et une autre a décidé de stopper sa vie... en laissant un courrier adressé à grandchef à la crémerie...

 

A chaque fois, grandchef se dédouane en mettant en avant une fragilité psychologique...

Mais personne ne s'inquiète vraiment....

Tout le monde sait qu'il y a un problème... mais on laisse faire... on laisse ces deux personnes détruirent d'autres personnes, se moquant des conséquences...

 

Ce soir, je suis au bout de ma route... je suis fatiguée de supporter ces remarques...

Demain, j'espère avoir une réponse et surtout une lumière au bout de mon tunnel, une lumière me permettant d'envisager quelque chose de différent pour 2014...

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 15:36

J'en ai connu des chefs...

Je n'ai pas toujours eu des affinités avec eux, eux non plus !

Mais bon, rien de bien grave.

Je fais mon travail, je suis sérieuse et consciencieuse, à m'en rendre malade parfois !!

Mais là, j'ai hérité d'un chef odieux !!

Jusqu'à présent, aucun n'a mis mes compétences en question... n'a osé douté de mon implication dans mon travail.

Aucun n'a osé me dire que je les agaçais très fortement... oui, oui, agacer très fortement !!

Voici la phrase que j'ai dû encaisser avec le sourire en janvier dernier...

J'avais les larmes prêtes à sortir, mais je n'allais pas lui donner cette satisfaction.

Ce chef adore faire pleurer les femmes...

Beaucoup des mes collègues ont versé des larmes dans son bureau...

Il a tenté d'obtenir les miennes en me convoquant trois jours à la suite... et ce fut le dernier jour que j'ai eu le droit à cette phrase.

J'ai pris sur moi afin de ne pas craquer une nouvelle fois, comme ce fut le cas en décembre...

En décembre, je fus à la limite d'un burn out...

Je voulais tuer mon chef !! Oui,oui, le tuer !!!

Donc quasiment 15 jours d'arrêt, suivi des 15 jours de vacances afin de retrouver le sommeil, le calme et me sentir mieux...

J'ai réussi à relativiser, à ne pas sombrer plus...

A mon retour, j'ai décidé de jouer les fantomes afin de ne plus me faire remarquer...

Mais bon, trop tard, le mal est fait et son jugement est fait !!

Pour lui, je ne suis qu'une hystérique avec un trop fort caractère !!

Il est vrai que j'ai beaucoup de caractère et que je ne me laisse pas marcher sur les pieds...

Mais par contre, je suis beaucoup plus calme !!

Il m'arrive encore de claquer la porte lorsque je sens que je vais m'emporter, mais je suis beaucoup plus posée qu'il y a dix ans.

J'évite de parler, j'évite de me faire remarquer...

Mais là, j'en ai ras le bol.

J'en ai ras le bol de cette étiquette collée sur mon front... ras le bol de devoir en faire toujours plus...

Repost 0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:12

Voilà bien longtemps que je ne vous ai pas parlé des gremlins de ma crémerie.

Pourtant, ils se sont illustrés à de nombreuses reprises... mais peut-être que étais-je un peu blasée... ou alos juste dépitée...

 

Comme d'habitude, je suis prof principale de gremlins forts agités dans de très nombreux cours... et ils ne loupent pas une occasion de se faire remarquer !!

J'ai donc mis en place de nombreux contrats, fiches... et les sanctions tombent les unes après les autres.

 

Pour autant, j'ai l'impression que rien ne peut les atteindre ou les faire réfléchir... impression de parler dans le vide.

Hier, il y a eu une heure exceptionnelle avec le bigchef, la CPE et moi-même... une heure à leur expliquer que nous n'étions pas dans un centre aéré, mais une crémerie et donc ils devaient étudier, travailler...

 

Nous sommes sortis de là, assez confiants...

Que nenni !!! Dès ce matin, un gremlins s'est illustré...

Ayant une heure de libre dans son emploi du temps, il a décidé d'usurper l'identité d'un gremlins du même niveau que lui, qui s'appelle de la même façon, mais absent en ce jour... Il est donc entré en cours, s'est installé à la place du l'autre élève, a répondu présent à l'appel de son nom, efin du nom de l'autre...

J'ai pu lui demander l'heure d'après pourquoi avoir fait cela ? Pourquoi aller dans un cours qu'il n'avait pas et se faire passer pour un autre ?

Sa réponse me laissa perplexe :

"Ben j'avais pas envie d'aller au CDI et je m'ennuyais ! J'ai donc décidé d'aller dans un cours !"

 

Que dire ensuite ? Que faire ? Surtout lorsque les autres vous indiquent que c'est logique, normal et qu'ils ont le droit de choisir les cours où ils veulent aller..

Je me retrouve donc dans une impasse... face à des gremlins qui n'ont aucune limite et qui n'arrivent pas à juger s'ils ont le droit ou pas...

Il va falloir encore que je trouve une solution pour calmer les ardeurs de ces gremlins !!

En attendant, je les ai quittés en leur demandant d'assister uniquement aux cours marqués sur leur emploi du temps jusqu'à nouvel ordre !! Et surtout qu'ils stoppent les bêtises...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:52

Interdit de vivre...

Interdit de faire des choses...

Interdit de participer à la comédie musicale...

Interdit de se plaindre...

Interdit de respirer...

Interdit de tout...

 

Cette année, je sens qu'il sera difficile d'aller travailler... pas parce que je sature de mon métier... juste parce que je ne vois plus voir certains collègues.

Je n'en peux plus d'entendre des remarques désobligeantes vis à vis de mon emploi du temps aménagé...aménagement demandé par un médecin et accepté...

Je n'en peux plus de me sentir coupable de ne travailler que le matin... sauf une heure le vendredi après-midi... une heure très difficile à assurer pour moi... mais obligée de la céder à un collègue pour convenance personnelle !!

 

Après un énième coup bas ce matin, j'ai décidé de ne plus participer au club de comédie musicale... J'ai l'impression de ne plus exister... J'ai l'impression d'être contrainte à faire mes cours et à rentrer chez moi pour m'enfermer...

 

Je n'en peux plus de me justifier... Je n'en peux plus de dire que oui, je souffre... oui, je suis fatiguée, épuisée... oui j'ai le droit à cet aménagement et je ne fabule pas...

 

Pour arranger le tout, je suis à la fin de mon traitement de six mois et en attente du suivant... juste parce que j'ai été négligente et que je n'avais pas envie de retourner voir le professeur... Je ne peux m'en prendre qu'à moi, pour les douleurs qui reviennent... les changements d'humeur, puisque l'équilibre, tant difficile à trouver au cours de ces six derniers mois, n'est plus là...

 

En plus de gérer cela, il faut  que je gère les interdits que m'impose les autres... parce que cela ne se fait pas lorsque tu es malade et que tu as le droit à un emploi du temps aménagé...

 

Je vais donc revêtir ma cape d'invisibilité et disparaître au maximum de ce lieu, sauf pour y faire ce métier que j'aime tant... avec un goût amer... celui de ne plus participer à ce club...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 21:37

Nouvelle journée à la crémerie...

Nouvelle heure avec les gremlins de la classe ballon-rond...

Nouvelle heure où ils avaient décidé de jouer au "jeu du silence"...

 

Et pourtant, à la base, j'ai cru, l'instant de quelques minutes, qu'ils avaient abandonné l'idée d'y rejouer.

Et bien non !!

Tout commença par gremlins D, celui ayant supporté le soleil la veille, qui interpellait gremlins M, la tête pensante de ce jeu.

Je sauta de suite sur l'occasion afin de lui demander la réponse à ma première question, puisqu'il avait tellement envie de parler aujourd'hui ! Et là, silence complet. Il se retrouvait coincé entre mon regard, mes observations quand à son envie de communiquer avec gremlins M et non avec moi, et le regard des autres, attendant le moment où il allait être obligé de parler.

J'osa même lancer un : " Et bien, aujourd'hui, ce sera toi qui parlera en premier durant le cours !!"

J'obtins tout de même une réponse... mais plus une réponse collective que personnelle.

Alors que j'étais en train de la rédiger au tableau, j'entendis un : "aller, on joue !"

 

Je saisis de suite l'occasion et leur fis un monologue de la sorte :

"Si vous pensez nous prendre pour des idiots, vous vous trompez. J'ai très vite compris hier que vous jouez au jeu du silence et que le premier me répondant a perdu... Et bien, puisque vous avez décidé d'y jouer encore aujourd'hui, et bien j'y joue aussi. A présent, silence, interdiction de parler, de poser des questions, de rire, de faire un quelconque bruit !"

 

J'ai donc continué le cours, soit environ 50 minutes, dans un silence total. Je ne dis rien, j'écrivis tout au tableau, mettant entre parenthèses les phrases ou explications que j'aurais dû prononcer à l'oral...

A plusieurs instants, des mains se levèrent, des sourires arrivèrent sur les lèvres de certains, des petits rires étouffés se firent entendre... Mais je ne céda point...

Dès qu'une main se levait, j'écrivais : "question interdite, baissez votre main."

Dès qu'un tentait de communiquer avec un autre, j'écrivais : " ton carnet sur le bureau, tu ne respectes pas les règles du jeu."

Certains ont vu leur prénom écrit sur le tableau avec l'ordre d'aller dehors durant 5 minutes...

Un autre a pu lire qu'il était prié de se moucher avec plus de discrétion...

Un autre a eu l'ordre d'enlever son manteau...

 

Un cours à ne pas parler, à tout écrire au tableau...

Un cours à avancer très rapidement...

Un cours où l'on pouvait entendre les profs des salles voisines parler...

Un cours où je leur montra que cela ne me gênait pas du tout de ne rien dire et de tout écrire...

 

A la fin, après avoir écrit le travail à faire, j'ai rajouté : "Demain, on continue ce jeu stupide ?"

J'ai eu des hochements de tête de gauche à droite...

 

J'ai donc décidé de parler, leur expliquant que s'ils persistaient dans cette voie, cela serait vite embêtant et ennuyeux pour eux... et que la fois prochaine, au lieu de faire le cours de façon silencieuse et écrite, je leur donnerai un travail écrit et noté, soit un contrôle sur les nouvelles notions à apprendre, un contrôle comptant dans la moyenne du troisième trimestre !

Je leur ai aussi rappelé que je pouvais me décider à noter leur réponse à mes questions et qu'un refus d'y répondre leur donnerait un 0 comptant aussi dans leur moyenne.

 

Au final, je pense avoir gagné la partie... mais point la guerre.

J'ai face à moi quelques fortes personnalités... certains des gremlins ont une certaine fierté... une réputation... et je sais donc qu'ils n'accepteront pas de baisser les bras ainsi, de perdre face à un professeur et tenteront donc d'avoir le dernier mot. Je leur souhaite donc du courage... puisque je pense pouvoir être bien plus têtue qu'eux !!

 

La suite au prochain épisode... peut-être demain puisque je les revois encore.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 15:21

... au jeu du silence.

Euh... Quel est donc ce jeu ?

La dernière inventions de gremlins de la classe ballon-rond !

 

Depuis hier, il semblerait qu'un pacte fut signé... Je ne les avais pourtant point hier, mais aujourd'hui, dès qu'ils sont entrés dans la classe, une ambiance lourde et pesante y régnait.

Il ne me fallut que quelques secondes pour comprendre qu'ils avaient décidé de ne pas parler, de ne pas participer, de ne pas répondre à mes questions... En un mot : SILENCE !!

 

Et alors, de quoi suis-je en train de me plaindre ?

S'ils sont trop actifs, bavards, je ne suis pas contente...

Et si, justement, ils sont pseudo-exemplaires, silencieux, je ne suis pas encore contente...

 

Surtout que là, ce silence était pesant et dérangeant...

Passer quasiment 55 minutes à faire les questions et les réponses...

55 minutes à les observer...

55 minutes à se dire qu'un cours si calme et silencieux n'est pas normal et reposant !!

 

Il y a même eu gremlins D qui a poussé la bêtise jusqu'à supporter le soleil durant tout le cours. En effet, il n'y a qu'une seule manivelle pour faire descendre les stores, et cette manivelle se trouve à côté du bureau. Il faut donc demander afin que je vienne baisser le store. Et gremlins D a donc préféré rester avec le soleil dans les yeux et avec, en plus, sur le dos une magnifique doudoune violette.

 

C'est ainsi que s'écoula 55 minutes d'un cours trop silencieux, avec des gremlins passifs et pas du tout acteurs de leur apprentissage.

 

Dès la récré, je suis partie interrogée le prof d'histoire qui les avaient eu juste l'heure d'avant... et il confirma mes observations. Puis ce fut au tour de celui d'anglais, de français, de SVT de corroborer mes dires.

 

Nous avons décidé de mettre en place une contre-attaque... puisqu'ils veulent jouer, nous aussi, nous allons jouer... et comme je leur dis souvent : "je suis très joueuse et je déteste perdre."

Ainsi, dès demain, mis à part, bonjour ou au revoir, je ne dirai pas un seul autre mot... Je vais aussi jouer au jeu du silence, je vais leur montrer que je suis tout aussi capable de faire la même chose qu'eux. Cela risque d'être ennuyeux, peu motivant et surtout pas du tout intéressant... Mais bon, il faut bien les contrer dans leurs mauvaises idées, idées qui risquent au final de les pénaliser !

 

Vivement demain... le jeu va continuer pour eux... et commencer pour moi...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 21:18

Ah... Quel bonheur de retrouver gremlins E, connue lors de la fin de l'année scolaire dernière... suite à son exclusion de sa crémerie...

Bonheur d'apprendre que lors du tirage au sort de sa nouvelle classe pour son intégration suite à son passage en classe relais, j'ai encore perdu...

Bonheur de devenir, pour une année de plus, son PP...

Bonheur de me souvenir de son jet de compas dans ma direction...

Bonheur de ces premiers moments où elle commença de suite à tester les limites, à chercher le conflit...

 

Très vite, il a fallu lui montrer que si elle cherchait le bras de fer, elle allait le trouver et surtout qu'elle aurait peu de chance de le rapporter... et qu'il serait préférable et intelligent de sa part de ne pas chercher à m'affronter ainsi, puisqu'à ce jeu, elle allait perdre...

 

Ainsi, je lui ai déjà montré ma détermination, en la menaçant de rester dans la salle tant qu'elle refuserait de ramasser les deux papiers qu'elle avait jeté, volontairement, au sol...et en moins de 3 minutes, elle céda... tout en lançant un "elle me casse les c***lles celle-là !" afin de montrer aux autres qu'elle n'avait pas dit son dernier mot... Mais je ne lui laissa pas le temps de respirer en lui rappelant qu'elle n'en avait pas, et si cela était le cas, elle risquait d'avoir mal.

 

Le ton est donc donné... Il va falloir être vigilante, même très vigilante... et surtout ne jamais laisser à gremlins E l'occasion de gagner une seule bataille et entraîner les autres dans sa rébellion !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 13:43

gremlins.jpg

Dernier jour à ne rien faire... enfin presque.

Et oui ! Demain retour à la crémerie après 15 jours de convalescence, il faut donc bien avant d'y retourner mettre un peu d'ordre dans les divers documents et surtout préparer ce que je vais donner à faire aux gremlins !!

Mais bon, cela sera un retour tout en douceur, uniquement une petite matinée, avec tout de même la comédie musicale à 13h... un grand rayon de soleil dans cette journée qui s'annonce bien froide !!

Bref, demain, j'y retourne... et ils risquent d'être en grande forme, les gremlins !!! Et donc, en moins de 5 minutes, j'aurai repris les bonnes habitudes. Ah, vivement demain !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0

Parfois Je Me Présente...

  • : my miscellaneous
  • my miscellaneous
  • : Ma bulle d'oxygène dans ce monde...
  • Contact

Allo, y a quelqu'un ??


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton


Archives

Parfois Je Vais Par Là-Bas...