Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 18:03

Les derniers événements m'ont bouleversée, comme beaucoup de personnes.

Tant de violence, de morts en trois jours, cela trouble...

Voir fleurir sur la toile "Je suis Charlie" un peu partout...

Je vivais déjà en équilibre depuis plus d'un an... et là, se rendre compte qu'en moins de deux secondes, la vie peut s'arrêter m'a fait encore plus réfléchir.

Certes, je le savais déjà, mais ces trois dernières années, j'avais déposé les armes... enfin surtout depuis novembre 2013... Je ne vivais plus. J'attendais patiemment que l'on m'achève, que ce misogyne, pervers et narcissique fasse une erreur... J'étais remplie de haine, de colère... prête au pire envers ce c....

Je sais, il faut passer à autre chose, il ne faut pas ressasser... mais il est difficile d'imaginer la violence psychologique dans laquelle j'ai pu vivredurant trois ans et surtout son intensité durant les derniers mois... Cela laisse des traces et m'empêche de me sentir libre et certaine de moi... J'ai perdu ma confiance, j'ai perdu ma stabilité, j'ai perdu ma vie... j'ai perdu trois années de ma vie...

Je fais tout pour réussir à vivre comme avant en quelque sorte, même si je sais que je ne vais jamais vivre comme avant... Avec le temps, je veux juste avoir une vie tranquille et sereine.

Le travail n'est plus qu'une option... et je suis prête à démissionner, si demain, je revis la même chose. Je ne supporterai plus ceci une seconde fois et je n'essayerai pas d'affronter une seconde fois un tel personnage... La fuite sera la solution et arrêter ce métier, que j'ai pourtant choisi et que j'aime... mais que je ne veux pas le faire à n'importe quel prix.

J'ai eu trop mal et j'ai toujours trop mal... La haine m'habite toujours lorsque je pense à cette personne... Je ne comprends pas pourquoi j'en suis arrivée là, pourquoi je n'ai pas su me protéger et partir avant de tomber si bas...

Je tente de tourner cette lourde page... Je tente d'écrire ce nouveau chapitre de ma vie... pas simple...

Là, je recommence enfin à avancer... Cette semaine, j'ai enfin repris le chemin du sport... Ce ne fut pas simple, mais j'ai réussi à me faire violence, et à m'obliger à tenir mes objectifs, mes résolutions de 2015 !!

Il en reste encore... mais bon, l'une après l'autre...

31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 22:23

Au revoir 2014...

Au revoir harcèlement...n

Au revoir angoisses et pleurs chaque matin...

Certes, depuis avril, ma vie pro a pris un nouveau tournant... Mais les blessures restent là et la peur de revivre la même chose reste présente.

Je continue de voir ma psy pour avancer et ranger cet événement.

L'objectif est que cela ne se reproduise jamais ou si cela arrive trouver les moyens de ne pas retomber dans une spirale infernale et ne pas sombrer de nouveau... Je me bats contre mes peurs et j'essaye de gérer le stress de chaque situation me mettant dans le rouge et réactivant des souvenirs... ou plutôt des angoisses.

En trois mois, je suis arrivée à dépasser de nombreuses peurs et angoisses. Je suis arrivée fatiguée et la tête vide à mes vacances.

J'ai encore perdu des amis qui trouvent que je ne me remets pas assez vite du harcèlement et que je suis trop négative...

Du coup, je me suis isolée un peu plus et j'ai tenté de préserver l'équilibre précaire que j'ai réussi à recréer en avril. Ce n'est pas tous les jours faciles, cette solitude me pèse mais me permet de vraiment me reconstruire et de ne pas me perdre avec des personnes qui ne m'auraient pas comprise.

Je ne souhaite à personne de vivre ce que j'ai pu vivre, davoir l'impression de ne plus exister et de n'être qu'une bonne à rien dans son travail...

Mais bon, c'est du passé.

Une page se tourne, une nouvelle année arrive.

Je ne prends jamais de résolutions jamais, mais cette année, il le faut et je le souhaite !

Les voici donc :

- recommencer le sport, j'ai toujours fait du sport, jusqu'à 4 fois dans la semaine et là depuis un an, j'ai tout arrêté, donc, cela me manque.

- avoir une vie sociale de nouveau, depuis septembre, je ne sors jamais...

- aller au cinéma au moins une fois par mois ou aller faire les magasins, avant j'allais faire les magasins toutes les semaines... La dernière fois que j'y suis allée pour moi, c'est en juillet. Les soldes arrivent, c'est donc le moment !!

- m'ouvrir aux autres afin de rencontrer quelqu'un, qui sait ?

- finir ma thérapie avec ma psy.

- trouver un appart pour poser mes valises pour des bon. Je me sens enfin prête.

A me relire, la liste me semble longue, mais il faut absolument que je me sorte de cette situation et de mes angoisses...

Voilà 2014 se finit enfin....

19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 18:49

... le paradis...

 

Une année scolaire de plus va bientôt se terminer...

Pour moi, elle fut différente des autres, et surtout, elle fut assez mouvementée...

J'ai enfin décidé de mettre fin à trois années de harcèlement moral de la part de ma direction...

A présent, je peux utiliser les mots, je peux les écrire, je peux en parler... presque en parler...

Je n'ai pas été la seule à subir leurs agissements... malheureusement...

Seront-ils punis ? Je n'en sais rien...

 

La seule chose que je sais, je m'en suis sortie, j'ai été entendue, écoutée... et j'ai eu ma mutation pour un autre lieu plus joli logiquement !!

En fait, depuis le retour des vacances de printemps, je n'ai plus remis les pieds dans ce lieu...

C'est bizarre comme quoi il y a des dates qui reviennent...

Il y a quelques années, j'avais appris autour du 1er avril que mon ex me trompait...

Et là, en 2014, c'est environ au même moment, que j'ai décidé de m'arrêter...

Cela faisait trois semaines que mon médecin me tendait la main en m'indiquant qu'elle me faisait un arrêt dès que je le voulais...

En une semaine, mon enfer est devenu pire que d'habitude... Je partais tous les jours en pleurant, je ne dormais plus, je ne mangeais plus... Je n'y arrivais plus... Chaque jour, je pouvais les croiser jusqu'à quatre fois dans une matinée... J'avais l'impression d'avoir une puce électronique et j'en devenais parano !!! J'avais peur...

 

J'ai donc pris la place de mes harceleurs et je suis allée au bout de mes démarches en demandant une énième audience...

N'étant pas la première à aller plus haut, un audit a été fait... les conclusions sont inconnues à ce jour...

 

J'ai fini mon année dans un autre lieu, avec une étiquette un peu particulière... d'un côté, je suis passée pour une traître aux yeux de mes anciens collègues... un rat qui ose quitter le navire !! et d'un autre, j'ai dû subir des suspicions de la part de mes nouveaux collègues... une petite nouvelle qui arrive ainsi en fin d'année pour ne remplacer personne passe pour une pistonnée...

 

A présent, tout ceci est fini, j'ai enfin ma mutation, je suis enfin libre, mais fragile et détruite...

Je continue mon travail avec ma psy pour retrouver ma confiance et mon envie de faire mon travail.

Et oui, il y a eu un moment où j'ai demandé à être reclassée, j'ai même pensé à démissionner. J'y pense toujours, car j'ai toujours cette peur au fond de moi de vivre une nouvelle fois la même chose. Je ne le supporterais pas...

Il y a une cassure au fond de moi, qui a beaucoup de mal à cicatriser... C'est horrible de vivre avec cela. Je souris, je tente de vivre comme si tout allait bien, mais je ne vais pas bien encore. Je ne sais pas si je vais pouvoir faire de nouveau mon travail avec la même passion et la même envie... tout cela à cause d'eux...

 

Autour de moi, tout le monde m'a trouvée forte. Que dire à cela ? Je suis seule... il faut bien que je le sois... sinon la solution était le suicide, comme ma collègue l'an dernier et la tentative de celle de cette année... Comme j'ai toujours dit à ma psy, je ne veux pas me faire de mal, je ne veux pas mourrir, par contre, je veux leur faire du mal à eux...

 

Je sais que la colère et la rancoeur n'apportent rien... personne ne peut imaginer la souffrance que j'ai subi, vécu...

J'ai été humiliée, rabaissée dans mon travail... Ils ont tenté de montrer que je ne savais pas faire mon travail, de me pousser à la faute professionnelle...

 

Je ne veux plus jamais revivre cela. Je ne souhaite jamais à personne de vivre tout ceci.

Je me revois encore totalement tétanisée avant mon entretien individuel...

Je me revois dire à une amie, ils sont trop gentils, que va-t-il m'arriver ?

Je me revois aller à faire un main courante à la police, parce qu'ils ne protégeaient pas.

Je me revois aller à mes différents rendez-vous avec mes et leurs supérieurs, la peur au ventre, me demandant si on allait me croire...

Je me revois en avril passer ma visite de reprise à la médecine du travail, avec la peur d'être jugée inapte ou apte avec une réserve...

Je me revois me présenter en milieu d'année dans un autre établissement, prendre mes marques et me lancer dans un nouveau monde, cherchant des réponses à des questions où je ne pouvais pas dire la vérité...

 

A présent, une page se tourne...

Je n'irai pas à mon pot de départ...

Je dirai au revoir à personne...

Je pars par la petite porte et espère que les vacances arriveront à cicatriser un peu quelques plaies pour que je puisse recommencer une année différente des trois autres.

13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 19:21

Qui aurait pu un jour me dire que j'allais vivre cela ?

Qui aurait pu un jour me dire que je serais dans cet état ?

Qui aurait pu un jour me dire que chaque semaine me paraitrait une éternité ?

 

Tout a basculé un 22 novembre... Le 22 novembre 2012 en fait... le jour de cette horrible phrase remettant en cause mon cerveau et ma maladie...

Et depuis, je tente de rester debout, je tente de ne pas sombrer...

Il y a eu des moments de répit... J'ai même cru en janvier 2013 avoir gagné la guerre...

Et bien non !!!

En fait, il avait juste lâché sa proie quelques mois, de janvier à mars, pour se jeter sur une autre proie pour mieux revenir ensuite...

 

Il lui aura fallu un peu moins de 3 mois pour faire craquer son autre proie... Depuis, cette proie est en arrêt et ne reviendra jamais travailler dans ce lieu... Elle ne peut pas.

Il est revenu doucement et sournoisement vers moi, sans que je m'en rende compte et a profité du suicide d'une autre proie pour encore plus s'acharner...

 

Les vacances sont arrivées... Heureusement !!

Chaque semaine, ma psy me regardait me détruire, mon médecin voulait m'arrêter... Et moi, fière, je leur criais : NON, je vais tenir !! Je vais y arriver !!

J'ai fini l'année, mais à quel prix...

 

Septembre 2013... L'horreur recommence...

En un jour, il arrive à faire craquer une nouvelle proie et cette fois-ci, il s'attaque à quelqu'un de très proche... un pilier pour moi dans cet enfer... Me voici seule dans cet enfer... Me voici seule à devoir l'affronter...

Chaque jour, je vais travailler en pleurant... Ma psy n'arrive pas à m'arrêter, n'arrive pas à me raisonner...

Je veux toujours lui tenir tête, je veux toujours être celle qui ne craquera pas face à ce monstre...

Je reste, pleurant chaque semaine dans le bureau de ma psy... le haïssant toujours plus...

J'ai mal... Je souffre...

J'ai le droit à un peu de répit comme en janvier... mais je sais qu'au retour de cette proie, il faudra que je prépare au pire...

 

Novembre 2013, voici bientôt un an que je vis un enfer...

Voici bientôt un an, que je me relève chaque fois que je m'en prends une, chaque fois qu'il s'attaque à moi...

Et là, il va faire fort... très fort... Mais, je commence à être au bout de ma route...

Pour la première fois, j'accepte un arrêt !! 3 jours d'arrêt...

J'espère que cela calmera le jeu... Et bien non !!

A mon retour, c'est pire... Il faudra que je m'arrête une nouvelle fois...

Décembre 2013, je pousse la porte de son N+1... je demande une audience...

 

Janvier 2014, je suis enfin reçue par deux personnes... J'ai très peur de ne pas être crue... j'ai peur que ma souffrance soit minimisée...

Je suis au bout du chemin et au bout de ce chemin, il n'y a qu'une solution : la démission... On me propose quelque chose... Va-t-on respecter cette proposition ? Réponse en juin 2014...

 

Mars 2014 : voici tout juste 15 jours que j'ai repris... 15 jours d'enfer... il me reste encore 4 semaines dans cet enfer...

 

Ensuite, j'ai pris la décision de déposer les armes... j'ai décidé de me protéger... j'ai décidé de ne plus cotoyer l'enfer et le diable...

On me regarde me détruire... on me regarde tomber... J'ai mal... je souffre... je n'en peux plus...

 

Encore 4 semaines et 1 jour... Et au revoir IL.... au revoir enfer...

Dans tous les cas, je n'y retournerai plus...

 

Jamais je n'avais imaginé que cela pouvait m'arriver...

Jamais je n'avais pensé vivre cela un jour...

Je pensais être quelque de fort...

Et bien non...

Quand je me regarde dans une glace, j'ai peur de mon reflet et je n'attends qu'une chose... la fin de cet enfer...

 

Voilà ce que je vis depuis novembre 2012...

Voilà ce qui me ronge et m'empêche d'être heureuse et bien...

Voilà ce qui me fait pleurer tous les dimanches soirs lorsque je sais que je dois y retourner...

Voilà ce qui m'oblige à prendre un somnifère chaque soir pour espérer dormir un peu...

 

Vivement avril 2014...

4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 20:02
Aurais-je encore la force longtemps d'avancer ?
Combien de temps vais-je pouvoir me lever chaque matin ?

Cet après-midi, j'ai voulu prendre un nouveau rendez-vous avec la médecine du travail, puisque je sombre de plus en plus, j'ai eu le droit à une réponse affolante...
"Impossible Madame, vous avez vu le médecin le 20 novembre !"

Je suis restée un peu bête... Il faut donc un certain temps avant de pouvoir revoir le médecin...

Je vais donc souffrir en silence...
Rien ne s'arrange dans ma crèmerie. Il faut que j'arrive à prendre du recul, mais j'ai beaucoup de mal...
Je suis quelqu'un d'entier...
Je sais qu'il faut que je me protège, que je pense à ma santé...
Je n'y arrive pas...
Certaine nuit, je dors assez bien.
D'autre nuit, c'est l'horreur.
Certain jour, je vais arriver à manger.
D'autre, rien ne passe.
Mon poids m'inquiète.
Mon reflet dans la glace m'inquiète.
Je n'ai qu'une envie, ne plus souffrir, ne plus avoir mal, que l'on m'enlève ce poids qui est là, qui me bloque...
Je ne comprends pas ce qui m'arrive...
Je ne comprends pas pourquoi j'en suis arrivée là...
Je n'arrive pas à prendre la décision de tout stopper...
Je n'arrive pas à me dire que je dois m'arrêter...
Je ne sais pas comment je tiens et pourquoi je tiens...
J'ai l'impression d'être une machine...
Cette souffrance est insupportable...
Je n'ai jamais autant souffert, ou alors je ne m'en souviens plus...
J'espère vraiment m'en sortir et ne plus connaître cela...
Je veux vivre libre et sans ce poids...
J'ai mal...
Comment ai-je pu en arriver là ?
Comment peut-on laisser autant de souffrance entrer en soi ?
Comment la faire sortir ?

Je veux m'en sortir.
Je veux aller mieux.
Je veux retrouver mon équilibre...
J'aime toujours autant mon travail... Mais il y a un truc qui cloche...

Ce week-end, je vois ma famille. Il va falloir que je donne le change, car ils ne comprennent pas et ils me hurlent dessus m'indiquant que c'est stupide de se mettre dans de tels états.
Oui, c'est stupide... Le hic, je ne contrôle rien !!!

J'ai mal...
J'ai mal...
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 18:49

En ce moment, je sombre de plus en plus...

Faites vos jeux, rien ne va plus !!

Je le dis haut et fort, mais j'ai l'impression de ne pas être entendue, l'impression que personne ne me prend au sérieux...

Pour l'instant, j'arrive encore à avancer... mais jusqu'à quand ?

 

Vendredi, j'ai été convoquée par grandchef... et évidemment, je n'ai pu rien dire... je suis totalement bloquée face à cet grandchef... Il y a trop de choses à dire... trop de souffrance...

J'ai commencé à lui dire que j'allais mal, que je souffrais, que je n'en pouvais plus...

Il a commencé à expliquer tout ceci avec une ambiance bizarre, une perte de 100 gremlins...

Bref, j'ai eu l'impression de passer dans la quatrième dimension...

 

Le soir, je voyais mon médecin, je lui tenais le même discours, je vais mal, je vais mal... et rien !!

Que faut-il que je fasse ?

Même ma psy ne semble pas réellement inquiète...

Pleurer dès que je parle de ma crèmerie...

Pleurer dès que je parle du grandchef...

Pleurer dès que je songe que demain je dois y retourner...

Moi je ne trouve pas cela normal !!

Moi je trouve cela inquiétant...

Je veux juste de l'aide !!

Je veux que l'on m'aide à trouver pourquoi je souffre autant... pourquoi j'en suis arrivée à ce stade... pourquoi je n'arrive plus à prendre du recul et tout me touche autant...

 

Demain je vais aller à travailler... je vais devoir voir le grandchef... je vais devoir essuyer mes larmes du matin...

Je n'en peux plus...

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 17:33

Il y a un peu plus de 3 ans, beaucoup de choses changeaient...

Il y a un peu plus de 3 ans, je faisais des démarches, qui logiquement, auraient dû me simplifier la vie...

Il y a un peu plus de 3 ans, je tentais de sortir la tête de l'eau et accepter l'inacceptable...

 

Trois ans après, au niveau médical, l'équilibre est quasi trouvé et j'ai accepté ma maladie... et cela fera bientôt un an que je ne demande pas que l'on me change mon traitement...

Trois ans après, je vis un enfer dans ma crémerie...

Trois ans après, je dois supporter brimades et remarques de grandchef et petitchef... et depuis peu, de cette vipère...

Trois ans après, je commence à baisser les bras et à me sentir au bout du chemin...

Trois ans après, j'ai envie juste de vivre comme tout le monde et que l'on cesse de me rappeler que oui je suis malade et que oui, j'ai un statut particulier... ce statut, je leur donne s'il le souhaite... Je ne l'ai jamais voulu...

 

Lundi, j'ai décidé de pousser la porte d'un bureau pour expliquer la souffrance que je supporte chaque jour au travail...

Par exemple, vendredi, grandchef m'a demandé pourquoi j'osais parler à une adulte de la crémerie... à 13h, la vipère m'indiquait, comme jeudi, comme mardi et comme lundi, qu'elle me voyait beaucoup en ce moment le midi... à 15h, petitchef m'expliquait que j'allais devoir me blinder un peu plus...

Cela peut vous sembler anodin, mais imaginez-vous cela se reproduire chaque semaine et depuis bientôt deux ans...

 

Je ne suis pas la seule ainsi à souffrir... je ne suis pas la seule à pleurer... je ne suis pas la seule à avoir la boule au ventre pour aller travailler...

Certaines ont décidé de ne plus venir et sont donc en arrêt...

D'autres ont décidé de ne même pas venir remplacer les personnes en arrêt...

Et une autre a décidé de stopper sa vie... en laissant un courrier adressé à grandchef à la crémerie...

 

A chaque fois, grandchef se dédouane en mettant en avant une fragilité psychologique...

Mais personne ne s'inquiète vraiment....

Tout le monde sait qu'il y a un problème... mais on laisse faire... on laisse ces deux personnes détruirent d'autres personnes, se moquant des conséquences...

 

Ce soir, je suis au bout de ma route... je suis fatiguée de supporter ces remarques...

Demain, j'espère avoir une réponse et surtout une lumière au bout de mon tunnel, une lumière me permettant d'envisager quelque chose de différent pour 2014...

23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 20:05

Souffrir en silence...

Ne plus rien dire...

Accepter l'inacceptable...

Les regarder droit dans les yeux et leur faire croire que tout va bien...

 

Chut...

Non, il ne faut pas dire cela...

Non, il ne faut pas demander cela...

 

Mais pourquoi vouloir une vie comme les autres ?

Mais voyons, en 2013, la médecine ne peut toujours pas vous soulager !!

 

Cesser de rêver...

Cesser d'y croire...

Cesser d'exister...

 

Voilà les derniers discours véhiculés par les différents médecins qui me suivent...

La seule solution proposée : faire une psychothérapie pour accepter mes douleurs, mes maux... et surtout ne plus leur demander une solution qui n'existe pas...

 

Je vais donc me taire... prendre un traitement sans rien dire... mentir à chaque rendez-vous...

J'ai perdu tout espoir... et me résigne à vivre dans un monde où les douleurs seront mon quotidien... mais chut... il ne faut plus le dire, je dois me taire...

 

Mais quelle idée ai-je eu de croire que la médecine allait m'écouter et essayer de soulager mes douleurs ?

 

Je dois vivre ainsi... je dois me relever encore une fois... je ne dois plus vouloir vivre comme tout le monde, en toute légèreté...

 

Chut... je n'ai rien dit...

Chut... je ne dis plus que j'ai mal...

Chut... je dois vivre ainsi...

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 15:36

J'en ai connu des chefs...

Je n'ai pas toujours eu des affinités avec eux, eux non plus !

Mais bon, rien de bien grave.

Je fais mon travail, je suis sérieuse et consciencieuse, à m'en rendre malade parfois !!

Mais là, j'ai hérité d'un chef odieux !!

Jusqu'à présent, aucun n'a mis mes compétences en question... n'a osé douté de mon implication dans mon travail.

Aucun n'a osé me dire que je les agaçais très fortement... oui, oui, agacer très fortement !!

Voici la phrase que j'ai dû encaisser avec le sourire en janvier dernier...

J'avais les larmes prêtes à sortir, mais je n'allais pas lui donner cette satisfaction.

Ce chef adore faire pleurer les femmes...

Beaucoup des mes collègues ont versé des larmes dans son bureau...

Il a tenté d'obtenir les miennes en me convoquant trois jours à la suite... et ce fut le dernier jour que j'ai eu le droit à cette phrase.

J'ai pris sur moi afin de ne pas craquer une nouvelle fois, comme ce fut le cas en décembre...

En décembre, je fus à la limite d'un burn out...

Je voulais tuer mon chef !! Oui,oui, le tuer !!!

Donc quasiment 15 jours d'arrêt, suivi des 15 jours de vacances afin de retrouver le sommeil, le calme et me sentir mieux...

J'ai réussi à relativiser, à ne pas sombrer plus...

A mon retour, j'ai décidé de jouer les fantomes afin de ne plus me faire remarquer...

Mais bon, trop tard, le mal est fait et son jugement est fait !!

Pour lui, je ne suis qu'une hystérique avec un trop fort caractère !!

Il est vrai que j'ai beaucoup de caractère et que je ne me laisse pas marcher sur les pieds...

Mais par contre, je suis beaucoup plus calme !!

Il m'arrive encore de claquer la porte lorsque je sens que je vais m'emporter, mais je suis beaucoup plus posée qu'il y a dix ans.

J'évite de parler, j'évite de me faire remarquer...

Mais là, j'en ai ras le bol.

J'en ai ras le bol de cette étiquette collée sur mon front... ras le bol de devoir en faire toujours plus...

31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 18:50

Mais que se passe-t-il ?

Et oui !! Cette bulle recommence à flotter dans les airs...

Une bulle encore plus chocolatée !

 

Il y a peu de temps, j'ai eu envie de tout clôturer pour de bon...

Supprimer cette bulle... mais pourquoi agir ainsi ?

Au final, cette bulle me correspond totalement !!

 

Donc un changement de bannière, de nouvelles couleurs et hop, me revoici parmi vous !

 

Je n'ai pas grand chose de nouveau à raconter !!

 

Toujours ma bulle de vie identique à celle d'il y a quelques années !!

J'ai juste envie de revenir écrire. 

 

Bon retour par ici !!

 

Parfois Je Me Présente...

  • : my miscellaneous
  • my miscellaneous
  • : Ma nouvelle bulle de chocolat...
  • Contact

Allo, y a quelqu'un ??


Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton


Archives

Parfois Je Vais Par Là-Bas...